• Climax Festival 2019 : tout ce qu’il faut savoir

     

    Depuis 2015, le Climax Festival vient remuer le mois de septembre des bordelais. Au programme : une éco-mobilisation d’envergure, et un événement festif, du 5 au 8 septembre, à Darwin.

     

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "climax festival 2019"

     

     

     

    En 2018, le Climax Festival avait tenu ses promesses : 30 000 festivaliers étaient venus assister aux 40 heures de live, 30 heures de conférence et 10 heures de projection de films et documentaires. Ils se sont restauré dans des food truck proposant des mets entièrement végétariens et bio ; ce parti-pris a d’ailleurs valu au festival de recevoir le prix de l’action éco-responsable sur l’ensemble des festivals de France. Plus de 50 ONG étaient présentes pour aborder les questions des océans, de la biodiversité et de la transition écologique.

     

     

     

    Image associée 

     

     

    Cette année, la thématique centrale du Climax Festival sera l’Amazonie, ou le déracinement du monde. 13 conférences sont programmées, qui aborderont la déforestation, la condition des peuples racines, la mémoire de l’esclavage et la virtualité des sociétés modernes. Seront présents, entre autres, Casey Camp Horinek, membre de la délégation des représentants des peuples autochtones ; Raoni Metuktire, grand cacique emblématique du peuple Kayapo ; Mundiya Kepanga, chef papou ; Nicolas Hulot, ancien ministre démissionnaire de l’écologie ; et Haïdar El Ali, qui compte parmi les cent écologistes les plus influents au monde.

     

     

     

     

     

     

      

    Quid des concerts ? On peut d’ores et déjà vous dévoiler les premiers noms : cette année, vous pourrez voir sur scène Lou Doillon, Kap Bambino, 2ManyDJs, Delgres, Rivière Noire, Malik Djoudi, Joyce Muniz, 10Lec6, Hervé, Aerobrasil, Chien Noir, David Walters et Poudre Noire.

     

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "climax festival"

     

     

     

    Le pass 3 jours coûte 65 euros (plein tarif). Le pass 1 jour coûte 35 euros pour le vendredi ou le samedi, et 10 euros pour le jeudi (plein tarif). De quoi se réjouir de l’arrivée de la rentrée !

     

     

     

    _______________

    Pour plus d'infos, de photos et de jeux concours, suivez Next-Bordeaux sur Facebook et Instagram !

     

     

     

     

     

    « Aimé Pestel, dessinateur bordelais : "Mon travail est dédié à la beauté du corps"JEU CONCOURS : 2 pass 3 jours à gagner pour le Climax Festival ! »

  • Commentaires

    1
    leroy
    Samedi 3 Août à 22:09

    bonjour 

    membre de la fondation anako et du festival ethnographique présidé par mr patrick bernard grand ethnographe et ceuilleur de mémoire indigéne ,cinéaste engagé ,écrivain auteur de nombreux ouvrages aux éditions anako ,réalisateur d une cinquantaine de films dédié et consacrés aux peuples racines ,fondateur de l ethno-musée anako prés de chinon et poitiers ou se déroule le festival du film ethno chaque année depuis 2011 et ou plusieurs délégations de peuples indigénes sont passées (des nagas ,aux amérindiens de guyane ,des pygmées ,aux mongols aux touaregs 

    -j habite en vendée et je voulais savoir si pour assister aux conférences en journée au festival climax ,il fullait nécessairement avoir un billet ou bien cela est -il alable pour les concerts du soir 

    -en autre ou est il possible de loger prés de bordeaux ,venant en covoiturage ,pour étre le plus prés possible de l évenement 

    trés cordialement de votre réponse 

    mr leroy gildas

    2
    leroy
    Dimanche 4 Août à 17:20

    bonjour ,je serais trés trés  intérréssé pour assister à cet événement ,souci de logement sur bordeaux et les campings aux alentour sont trés éloignés et exorbitant ,en france que l on soit pélerin ,globe trotteur ,citoyen au bas revenu ou non ,les campings appliquent des tarifs en forfait ,piéton avec une tente ou camping car et voiture et remorque ,méme tarif ,on pénalise les jeunes gens et les personnes en solo qui doivent s acquitter une méme prestation et l été c est la double peine 

    -dommage je ne pourrais pas me rendre à l événement comme dans chaque ville ou en france impossible d y loger ,sauf avoir de la famille et des amis 

    néanmoins merci pour votre festival et l intéret et la mise en lumiére des peuples indigénes et les conséquences et l impact de notre monde sédentaire qui pille ,vole ,souille ,profane les terres et espaces autochtones ,matiéres primaire et ressources naturelles ont toujours été la proie pour justifier nos sociétés capitalistes qui ont brisés les réves des aborigénes ,des pygmées ,des nagas ,mapuches ,amérindiens ,punans ,papous ,etc ..tout les peuples racines affligés et sacrifiés sou l autel de la spéculation et du capitalisme rampant et barbare et cannibale ,les vrais sauvages ne sont pas ceux des steppes et fils du vent ,des caravaniers du sahara et du murmure des dunes ,ou des acrobates voltigeurs des jungles et foréts , ,mais nous les citadins de la civilisation de l intelligence artificiel ,de la 5 g ,du béton ,du profit et du gaspillage ,les hommes véritables et vrais sont ces sentinelles et gardiens de la nature comme se nomment les aborigénes d australie qui fait un diagnostic et nos définit d homme moderne contemporain non fini ..ni mentalement ,,ni spirituelement ,,ni anatomiquement ,,cet homme dit civilisé blanc en l occurence vit artificielement , ment ,vole ,arnaque ,pille ,détruit son environnement ,s accapare ,ne sait plus observer et méditer la nature ,ne sait plus chasseur et ceuillir ou pister ,mais seulement braconner ,il ne sait plus ramper ,et se mouvoir dans la canopée ,mis à part se déplacer pour la compétition et du sport de loisir 

    -l homme  n est plus le fidéle gardien et régisseur de la nature,mais le pollueur ,n est plus que une copie raté de petits bourgeois qui imite les peuples premiers ,reflet du miroir de nos reves perdues de liberté ,comment batir et entrevoir un dialogue des civilisations et cultures et s inspirer de la transmission des passeurs de mémoires ancestrales et séculaires orale et immatériel 

    -nous avons rompus depuis trés longtemps avec nos racines ,beaucoup de pseudo -écolo ne font que théatralisé ,reconstitution et simulacre par nostalgie et mélancolie de renouer avec une reconnexion de la nature 

    -avec les l ethno-tourisme et le tourisme équitable ou les voyagiste  voyeurisme ou ces peuples sont parqués et exhibés et jetés en pature en zoo -humains ,déplacés et exilés ,ombres en léthargie pour le plaisir des occidentaux en mal de vivre et en quéte de sens 

    -l homme blanc est comme un animal emprisonné dans un enclos ,qui désordonnée ,recherche une identité ou identités et une quéte de sens à son existence 

     

    merci pour ce que vous organisez et par la qualité du plateau et des invités au programme 

    -je suis valérie cabanes de prés et ses interviews et compétences et notre festival ethnographique de l ethno-musée ANAKO avait invité le chef papou et son excellent film (fréres des arbres en 2018 à notre festival )

    -pour infos voir notre site facebook FESTIVAL ANAKO         -PLANETE ANAKO                 FONDATION ANAKO          ICRA -INTERNATIONAL 

      • Samedi 17 Août à 12:00

        Bonjour, merci pour vos commentaires. Pour répondre à vos différentes questions concernant les conférences, les billets et l'hébergement, nous vous conseillons de vous rendre sur le site du Climax Festival où tout est expliqué en détail. Vous pouvez aussi participer à notre jeu concours, organisé sur nos pages Facebook et Instagram, pour tenter de remporter deux pass trois jours. Bon festival !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :