• Climax, jour 3 : $-Crew boy !

     

    Les divers groupes présents pour le dernier soir ont tous fait de bonnes prestations : Amadou et Mariam ont ravi le public, Omar Souleyman a fait résonner son raï dans l'enceinte du Climax, Morcheeba et The Parcyde ont réalisé de très beaux shows.

     

     

     

    Climax, jour 2 : S Crew boy !

     

     

     

    Mais la tête d'affiche de cette troisième soirée, et peut-être du festival dans son ensemble au final, c'était S Crew. Ils passaient à 21 heures 50 ; à 21 heures, il y avait déjà une foule énorme qui attendait les rappeurs devant la grande scène. Certains avaient apporté des drapeaux et des tee-shirts à l'effigie du S Crew.

     

     

     

    Climax, jour 2 : S Crew boy !

     

     

     

    Ils sont arrivés sur scène sur le son de Fausse note. Le public était déjà en transe, et ça n'allait continuer qu'en s'intensifiant. S Crew a tout donné, et bien plus encore ; les spectateurs lui ont rendu au centuple. Nekfeu, Mékra, Framal, 2zer Washington, Népal, Doums, Spri Noir, et Dj Elit ne s'attendaient peut-être pas à un public bordelais aussi réactif ; ils sont restés sur scène une heure et demi au lieu de 40 minutes, jouant des morceaux du dernier album du S Crew bien sûr, Destin lié, mais aussi des sons de l'album Feu et de l'album solo de Nekfeu, Cyborg. On a donc eu droit à Mauvaise graine, Squa, Tempête, Esquimau et au tube Ma dope.

     

     

     

    Climax, jour 2 : S Crew boy !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Climax, jour 2 : S Crew boy !

     

     

     

     

    Climax, jour 2 : S Crew boy !

     

     

     

    Le show s'est conclu sur le morceau du S Crew Je n'aurais pas du, avec des jeux scénographiques dignes des plus grands festivals : jets de confettis, lance-flammes, ballons géants lancés dans le public, et Doums qui monte sur un bateau gonflable pour surfer sur la foule. Les cris du public n'en finissaient plus, les mains ne voulaient plus se baisser, et les signes du S Crew restaient gravés dans les airs. Le groupe a lancé plusieurs pogos, tout en prévenant les enfants et les personnes fragiles de sortir de la foule, conscient de l'hétérogénéité de son public.

     

     

     

    Climax, jour 2 : S Crew boy !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Climax, jour 2 : S Crew boy !

     

     

     

     

    Climax, jour 2 : S Crew boy !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A la fin du concert, quand S Crew a été prié par la production de sortir de scène, de nombreux fans sont restés durant de longues minutes à crier et à attendre une dernière chanson. Ce concert était probablement le meilleur du festival : la communication entre le S Crew et son public est unique, ils s'aiment et se le rendent bien. On sentait aussi le plaisir que prenait les rappeurs à être sur scène et à produire ces musiques adulées par une bonne partie de la jeunesse actuelle.

     

     

     

    Climax, jour 2 : S Crew boy !

     

     

     

    Après ce concert épique, ce fut au tour de Bon Entendeur de prendre place sur la petite scène pour des sonorités là encore très années 80 – il faut croire que ce style revient à la mode. Puis Fakear a conclu le festival dans une ambiance bien plus calme ; le DJ était sur scène avec une harpiste, un bassiste et un batteur, et a su faire oublier aux spectateurs que le festival s'achevait sur ses musiques électroniques aériennes et délicates.

     

     

     

     

    Climax, jour 2 : S Crew boy !

     

     

     

     

    Climax, jour 2 : S Crew boy !

     

     

     

    Le Climax Festival fut donc un succès : il a su réunir des gens de tout âge et de tout style sur ces trois jours, du vieux rockeur devant Pete Doherty ou Franz Ferdinand aux groupies pas encore majeures devant S Crew. Un pari d'éclectisme de public et de diversité musicale réussi donc, avec une programmation hors-pair dont Bordeaux se souviendra longtemps. On attend avec impatience les aftermovies, et on se donne rendez-vous à l'année prochaine pour une nouvelle édition qui, on l'espère, sera tout aussi exceptionnelle !

     

     

     

    Climax, jour 2 : S Crew boy !

     

     

     

     

    _________________

    Pour plus d'infos, de photos et de jeux concours, suivez Next sur Facebook et Instagram !

     

     

     

    « Dix minutes avec I Am StramgramBordeaux Métropole Arena : enfin une vraie salle de concert »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :