• La base sous-marine : voyage en eaux troubles

     

    Je voulais vous parler de ce lieu bordelais depuis un petit moment déjà ; j'avais été voir leur exposition en fin d'année 2016, qui m'avait énormément plue, et je suis allée découvrir la nouvelle hier.

     

    La base sous-marine : voyage en eaux troubles

    L'étrange bateau abandonné devant la base 

     

    La base sous-marine est un lieu déjà impressionnant à lui tout seul - probablement l'un des plus étranges de Bordeaux. Etablie en 1941, elle était l'une des cinq bases construite par les allemands sur la côte Atlantique française pendant la Seconde Guerre Mondiale. Située Boulevard Alfred Daney - ne vous fiez pas à la laideur industrielle du quartier -, vous vous sentirez obligatoirement minuscule face à ces hauts murs de béton et ces eaux profondes. L'entrée dans la base constitue déjà une visite en soi, et les jeux de lumière et de reflets raviront les plus amateurs des photographes.

     

    La base sous-marine : voyage en eaux troubles

     

    La base sous-marine : voyage en eaux troubles

     

    Les expositions y sont ultramodernes, avec un parti pris philosophique voire métaphysique. L'exposition actuelle, intitulée Nobody knew you're a dog, vise à faire réfléchir le public sur la portée du virtuel. Le titre détourne la légende d'un dessin de Peter Steiner paru dans le New Yorker en 1993, où deux chiens discutaient devant un ordinateur et l'un disait à l'autre : "On the Internet, nobody knows you're a dog". Précurseur à la veille de l'irruption du web dans notre quotidien, Peter Steiner posait déjà la question de l'identité à l'heure du virtuel et de la dématérialisation.

     

    La base sous-marine : voyage en eaux troubles

     

     

    La base sous-marine : voyage en eaux troubles

     

     

    Les installations sont impressionnantes : des écrans géants sont installés sur les murs de pierre, diffusant films artistiques et musiques techno de Romain Tardy, artiste spécialiste des arts du numérique. Des peintures et dessins réalisés par des algorythmes proposent une réflexion nouvelle sur la perfection des formes à l'heure digitale.

     

    La base sous-marine : voyage en eaux troubles

     Un "paysage impossible" dessiné par un algorythme

     

    Le thème est sombre, profond, incertain. On peut rester assis des heures à regarder défiler les symboles de notre e-generation. L'exposition mêle le beau, le réflexif et le philosophique, pour procurer au visiteur un plaisir tant visuel que cérébral.

     

     

     

    L'exposition se tiendra jusqu'au 21 juillet. Le site est accessible en voiture et pour les enfants; l'entrée à tarif réduit est de 3€, le tarif normal est de 5€.

     

    ______________

    Vous pouvez maintenant me suivre sur Instagram

     

     

    « Gauvain Sers, le jeune protégé de RenaudUn festival au coeur de Bordeaux »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :