• "Légendes Urbaines" à la Base sous-marine : de grands noms du street-art à Bordeaux

     

    On vous a rapidement parlé de l'exposition "Légendes Urbaines" à la Base sous-marine ici, mais on a jugé qu'elle méritait un article à elle toute seule. Visible jusqu'au 16 septembre, elle met en lumière des artistes du street-art déjà reconnus tels que Bansky, Shepard Fairey ou Misstic, mais aussi des talents plus confidentiels comme Aérosept, Madame, Monkey Bird...

     

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "shepard fairey make art not war"

     

     

     

     

     

     

    "Légendes Urbaines" à la Base sous-marine : de grands noms du street-art à Bordeaux

     

     

     

    Comme à son habitude, la Base sous-marine est parvenue à trouver des œuvres qui s'intègrent parfaitement dans ses bâtiments sombres aux allures d'apocalypse, et à transmettre un message à la fois engagé et esthétique. L'exposition commence avec des compositions qui mêlent humour et critique sociale : un faux distributeur de préservatif sur lequel est imprimé au pochoir le visage de DSK fait grincer des dents. A côté, un le tableau où est barrée l'inscription "Putain j'allais le faire", faisant ironiquement allusion à la critique artistique récurrente et facile consistant à dire que "n'importe qui aurait pu le faire". 

     

     

     

     

     

     

                       "Légendes Urbaines" à la Base sous-marine : de grands noms du street-art à Bordeaux      

     

     

     

    Les installations, qui occupent parfois des pièces entières, se succèdent en proposant différentes ambiances. On passe ainsi d'une pièce obscure où la tête d'un bébé géant est branchée à une multitude de fils électriques fluorescents, à une salle ressemblant à un jeu pour enfant gigantesque aux tons pastels, peuplée de Rubic's Cube et de fenêtres en trompe-l'oeil. 

     

     

     

                                  

     

     

    "Légendes Urbaines" à la Base sous-marine : de grands noms du street-art à Bordeaux

     

     

     

    Plusieurs oeuvres sont interactives. Vous pourrez ainsi voir des graffitis s'animer en passant devant avec une tablette. Vous aurez également l'occasion de tester la réalité virtuelle, en pénétrant dans un univers coloré et vibrant qui ne sied guère aux épileptiques. 

     

     

     

                         

     

     

    En repartant, pensez à admirer les tags directement peints sur la façade de la Base sous-marine. Si cette quatrième saison du street-art à Bordeaux s'achève bientôt, gardez les yeux bien ouverts : de nouveaux tags apparaissent tous les jours sur les murs de nos rues, et c'est finalement de là que vient ce mouvement artistique !

     

     

     

    "Légendes Urbaines" à la Base sous-marine : de grands noms du street-art à Bordeaux

     

     

     

     

     

    _______________

    Pour plus d'infos, de photos et de jeux concours, suivez Next-Bordeaux sur Facebook et Instagram !

     

     

     

     

     

    « Les bonnes nouvelles de la rentrée bordelaise : dix dates à ne pas manquerLe Climax Festival : l'écologie en musique »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :