• Timothée Fargeaudoux, créateur d’Esprit Animal et de Coup de Crayon

    Il y a quelques mois, j'ai interviewé Timothée Fargeaudoux, jeune artiste bordelais, créateur d'Esprit Animal (sa page Facebook est juste ici) et de Coup de Crayon

     

     

    Maybethenextreporter : Peux-tu te présenter et me parler de ton activité ?

     

    Timothée : Je m’appelle Timothée Fargeaudoux et j’ai créé deux plate-formes ; la première, créée il y a un an et 8 mois, est basée sur un concept anthropomorphique et s’appelle Esprit Animal. C’est parti d’un délire avec des potes, je les dessinais en animaux, et puis par la suite j’ai développé un peu le concept. Je fais aussi du prêt-à-porter, tee-shirts, débardeurs, sweat-shirts ; j’ai ma propre marque, et de la création sur mesure, par exemple pour le Trampoline Park de Bordeaux, dont j’ai défini l’identité visuelle, ou pour la Biennale d’Agora, la CUB et la Mairie de Bordeaux. Je fais également du logotype. La deuxième plate-forme est bien plus ancienne, elle s’appelle Coup de Crayon ; j’ai commencé ça quand j’étais au lycée, parce que j’ai toujours aimé l’illustration.

     

    Maybethenextreporter : Quel est ton parcours ?

     

    Timothée : J’ai fait l’ECV, l’Ecole de Communication Visuelle. J’étais en deuxième année quand j’ai eu l’idée d’Esprit Animal et que j’ai développé le concept ; je n’ai fait qu’un semestre de ma troisième année, j’avais un business plan et ils ont quand même validé ma troisième année, parce que j’avais un projet professionnel. Ils m’ont demandé de revenir en septembre, mais j’avais la Biennale et les Champs Elysées à Paris, où j’ai exposé pour le Salon des Humoristes d’Hier et d’Aujourd’hui.

     

     Maybethenextreporter : pourquoi cette passion pour les animaux ?

     

    Timothée : Parce que je suis persuadé qu’en chacun de nous il y a un animal, au début je prenais ça un peu à la rigolade, mais quand je pose la question aux gens ils me sortent automatiquement des animaux qui ne sont pas ceux auxquels on pense ; je m’attends au lion, et j’ai eu des trucs comme des scolopendres, de la libellule, du narval, et c’est ça qui m’a amusé et m’a convaincu qu’il y avait quelque chose à faire. J’en suis à 156 animaux.

     

     

    Maybethenextreporter : Quelles techniques utilises-tu ?

     

    Timothée : J’utilise deux techniques pour deux plate-formes. Je commence dans les deux cas par le dessin rudimentaire, à la main ; je scanne et je reprends sur Illustrator, quand je travaille sur Esprit Animal. Je mets des aplats de couleurs, je leur donne une expression, je m’éclate, et ensuite je sérigraphie.

     

    Maybethenextreporter : Peux-tu me décrire ton style en trois mots ?

     

    Timothée : Je dirais animal, amérindien et polygonal.

     

    Maybethenextreporter : Quelles sont tes inspirations et tes influences artistiques ?

     

    Timothée : Métroplastique m’a beaucoup inspiré, c’est un couple génial de deux illustrateurs qui a vraiment décollé il y a 12 ans et ils m’ont vraiment scotché. Ils utilisent très bien le Posca, ils sont d’ailleurs sponsorisés par Posca, et ils font des super fresques. Après il y a Shepard Fairey, qui travaille avec Obey, ses messages étaient vachement intéressants. Il fait énormément de pochoir, et réutilise les codes de la propagande en les bonifiant.

     

    Interview de Timothée Fargeaudoux, créateur d’Esprit Animal et de Coup de Crayon

     Métroplastique 

    Maybethenextreporter : Pourquoi cette diversité dans les supports ?

     

    Timothée : Parce que je me dis que tous les supports sont intéressants, ils posent à chaque fois une problématique à résoudre.

     

     

    Maybethenextreporter : Où crées-tu et où exposes-tu ?

     

    Timothée : Je crée chez moi dans mon appartement, depuis toujours. J’expose en ce moment chez Nuage&Cie, agence de promotion artistique, je fais pas mal d’expos éphémères comme celles-ci, et après j’expose énormément avec l’Encadreur de Gambetta. J’expose aussi au Trampoline Park, et j’ai signé pour tous les Trampoline Park de France.

     

    Maybethenextreporter : Quels sont tes projets futurs ?

     

    Timothée : J’ai sorti un book de 75 pages, sur tout ce que j’ai fait depuis le début, qui va être édité. Après la publication de ce book, j’aimerais bien faire un petit tour du monde du graphisme, histoire de faire des collabs sympas, de rencontrer des gens, de découvrir et mélanger les styles.

     

     

     

    « Les Vibrations Urbaines de PessacLe 26 décembre au Ka Méléon : l'After Techno Christmas avec Baszday »

  • Commentaires

    1
    cath
    Jeudi 17 Décembre 2015 à 19:35

    très intéressant cet artiste...innovant et explorateur, donc à suivre...! L'article est bien écrit, comme toujours...on aime ( moi j'aime ...)   :-))))

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :