• L'exposition street-art de l'Institut Culturel Bernard Magrez

    Pour tous ceux qui restent sur Bordeaux ou qui y sont en vacances pendant le mois d'août, je vous conseille vivement de visiter l'Institut Culturel Bernard Magrez, au 16, rue de Tivoli. L'accès n'est pas gratuit - le tarif plein est de 8€ - mais le lieu est magnifique ; le château Labottière est un hôtel particulier de style néoclassique construit en 1773, et il est classé Monument Historique depuis 1935. Non loin du centre ville, l'institut offre un cadre reposant, avec son jardin à la française qui mérite à lui seul le détour. 

     

    L'exposition street-art de l'Institut Culturel Bernard Magrez

     

    o

    Depuis avril jusqu'au 27 septembre, on peut admirer les oeuvres street art de l'exposition "Graffiti Art : tableaux de légende 1970-1990". Pour en savoir plus sur les distinctions entre la collection Amour et la collection Vintage, les médiateurs d'art de l'institut pourront vous en dire bien plus que moi. Tout ce que je peux vous garantir en tant qu'amatrice de street art et de pop art, c'est que cette exposition présente des oeuvres intéressantes et originales de nombreux artistes (Coco, Blade, Dondi, Rammellzee, Crash, Aone, Toxic, Lee, Lady Pink, Zéphyr, Daze, Zlotykamien, Bando, Jayone, Jonone...). De plus, si découvrir un graffiti talentueux au coin d'une rue est toujours source de plaisir, il est également appréciable d'admirer des oeuvres dans un lieu tel que le château Labottière.

     

    L'exposition street-art de l'Institut Culturel Bernard Magrez

     

    L'exposition street-art de l'Institut Culturel Bernard Magrez

     

    Une autre partie de l'Institut est dédiée à l'exposition Baccarat ; j'ai été bien moins sensible aux verres et aux lustres en cristaux, et le contraste entre les deux expositions est assez saisissant, mais il en faut pour tous les goûts. 

     

    L'exposition street-art de l'Institut Culturel Bernard Magrez

     

    Une fois votre visite terminée, vous pouvez vous détendre dans les jardins en sirotant un Coca ou un verre de vin - les choix de boissons sont limités, l'Institut ne possède pas réellement de bar ou de salon de thé. Si vous avez de la chance, vous apercevrez peut-être un écureuil caché dans les branches d'un arbre. 

     

    L'exposition street-art de l'Institut Culturel Bernard Magrez

     

    L'exposition street-art de l'Institut Culturel Bernard Magrez

    J'espère que cet article vous a plu ! N'hésitez pas à me laisser vos avis sur l'exposition ou l'Institut.

    « Community : la méta-sérieBlack Mirror : le choix de la fiction -choc »

  • Commentaires

    1
    cath
    Jeudi 25 Août 2016 à 21:05

    chouettes les graffitis...! ça me plait....dommage que je ne puisse pas faire un tour à Bordeaux....    :-))))

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :